LA NATURE DE TIFFANY

 

EXISTRANS

 

L'existrans est un rendez-vous annuel qui permet la visibilitée des trans et de ceux qui les soutiennent.

La prochaine existrans, aura lieu à Paris le 7 octobre 2006 (à confirmer), vous pouvez déjà retenir cette date pour venir défiler avec nous.

En attendant je vous présente celle de 2005.

 

 

Cette année 2005, le thème de la marche était:

SIDA : Grande Cause Nationale : OÙ SONT LES TRANS’ ???

Je vous présente aussi l'affiche de la marche:

 

Pour finir, voici le discours du président de l'ASB:

 

Discours du Président Vincent AVRONS

Président de l’ASB, je suis fier de prendre pour la 1ère fois la parole devant autant de monde, de crier haut, fort et sans honte : OUI je suis TRANS’.

Vous qui êtes confrontés au transsexualisme, à la contamination par le Sida ou aux deux conjugués et vous qui n’en êtes pas concernés, vous venez de prendre un peu de votre temps, que ce soit en individuel, en associatifs ou en tant que représentants politiques, syndicaux et, Tous Ensemble, nous avons marché côte à côte.

Je suis content de la tournure prise et de l’implication de chacun dans cette ExisTrans 2005 et vous en remercie toutes et tous.

Nous ne voulons plus être considérés comme des laissés pour compte, des sous-citoyens, et rester dans une totale indifférence.

Nous exigeons d’obtenir immédiatement :

Sur le plan médical

- Le LIBRE CHOIX tout au long de notre parcours de nos médecins (psy, endocrinologues et chirurgiens) respectueux de notre choix identitaire.

- Que le transsexualisme sorte de la classification des maladies mentales.

- Certains nos chirurgiens par leur manque volonté d’investissement et de pratique quant aux opérations de réassignation sexuelle dont ils ne maîtrisent pas les techniques, nous obligent à nous faire opérer à l’étranger : où nous obtenons des résultats fonctionnels, esthétiques et sensitifs.

- D’où la prise en charge par la Sécurité Sociale de ces opérations dans la C.E.E. et hors C.E.E., notre pays ayant pris un énorme retard à cause des « protocoles dits officiels ».

Sur le plan juridique

- Le changement immédiat d'état civil avec ou sans opération, et ceci sans expertise coûteuse que nous devons payer.

- Cette procédure est à ce jour longue, fastidieuse et là encore les plus démunis en sont exclus et de ce fait obligés de vivre en marge de la Société.

Sur le plan des exclusions

- Exclusion du milieu professionnel.

Ici plusieurs cas de figures sont encore à considérer :

- Pour celles et ceux qui sont à la recherche d’un travail, c’est la non considération par l’ANPE et les ASSECIC de l’identité désirée de la personne.

- Le refus d’accéder à une formation sous prétexte que les papiers d’identité ne sont pas conformes à leur nouvelle apparence physique.

- C’est aussi une discrimination des agences d’intérim et des employeurs de refuser d’intégrer dans leur équipe du personnel trans’ malgré leurs diplômes et leurs compétences égales.

- Et pour celles et ceux qui ont un travail ce peut être des refus de promotion, des mises au placard, du harcèlement voire des licenciements.

- Exclusion sociale au sens large du terme.

Tout au long de sa transition, pour ne pas dire de sa vie, la personne transsexuelle est obligée à chaque démarche administrative et la liste est longue, de justifier de son identité.

Si pour chacun d’entre vous ces démarches sont anodines, elles sont un vrai calvaire pour nous qui subissons un non respect de notre vie privée, l’humiliation de devoir justifier de notre identité et donc de notre transsexualisme.

Permettez Nous d’Exister et de rester des Êtres droits, debout, fiers de ce que nous sommes.

Respectez Notre Dignité, et ceci sans jugement, sans peur ni haine et sans discrimination.

Il est temps que soyons enfin reconnus dans notre pays où il est inadmissible de ne pas être entendus et soutenus.

Ce 1er octobre marquera, j’en suis sûr, un tournant positif, favorable et constructif tant pour l’ExisTrans que pour de futures revendications communes pour la défense et l’obtention de Nos Droits de citoyens à part entière.

Je finirai mon discours sur une note plus joyeuse en vous invitant à venir à nos festivités au CGL – 3, rue Keller dans le 11ème où un buffet suivi d’une soirée dansante vous attend pour la modique somme de 12 € et de 6 € pour les RMistes.

Discours du samedi 1er octobre 2005, à la marche de l'Existrans.

Liens: http://www.asbfrance.org/

 

 

Retour à la page d'accueil